Translate

Nombre total de pages vues

Follow by Email

Rechercher dans ce blog

lundi 22 mai 2017

Voir ou revoir le message-vidéo de Gilles Lebreton " L'UE en proie à la submersion migratoire ! " - 22 mai 2017 -

Éditorial de lucienne magalie pons


 source et référence  de la vidéo :

L'UE en proie à la submersion migratoire !


oo0oo

 En texte


Mes chers compatriotes

L’Union européenne n’arrive plus à imposer sa politique de submersion aux Etats Européens.

Le plan Juncker de septembre 2015 avait prévu de relocaliser en Europe 160.000 migrants arrivés en Grèce et en Italie, au 7 mai 2017 seuls 18.418 l’ont été , soit à peine plus de 10 %.

Les Etats ont donc résistés aux diktats de la Commission de Bruxelles, à commencer par la Hongrie et la Pologne , deux état courageux qui n’ont accepté aucun migrant.

Du coup le commissaire à l’immigration Monsieur Avramopoulos vient de lancer un dernier avertissement à ces deux pays, il les menace de saisir la Cour de Justice de l’Union qui pourrait les condamner à de lourdes amendes financières.

Mais rien n’y fait, le Premier ministre polonais Madame Szydio a répondu qu’elle n’avait pas peur de la commission, quand  au Premier ministre  Hongrois, Monsieur   
Viktor Orban il a carrément répondu, je cite «  que Bruxelles ferait mieux de se recentrer sur la protection des frontières que de disséminer les conséquences de ses propres erreurs.

Orban en effet estimait que l’Union avait commis une lourde erreur en confiant à la Turquie la gestion des flux migrants.

Tout en continuant  en apparence à appartenir à l’Union Européenne, la Hongrie a récupéré  sa souveraineté territoriale.

La preuve c’est qu’elle est en train d’achever la mise en place d’une deuxième clôture ultra-moderne, équipée de caméras nocturnes et de capteurs de chaleur, qui empêchera les migrants de pénétrer sur son territoire depuis …. ( mot  inaudible) .

Il n’y a pas que la Hongrie et la Pologne à défier l’Union, le Danemark s’y met aussi ! Le 16 mai son Premier Ministre, Monsieur Rasmussen a déclaré qu’il maintiendrait le contrôle de ses frontières nationales au-delà des six mois autorisés par Bruxelles.

C’est une façon brutale de s’asseoir sur l’accord de Schengen !

Et pendant ce temps-là Emmanuel Macron affirme que " la fermeture des frontières ça ne sert à rien ", c’est un chaud partisan de Schengen et de l’Agence européenne de gardes-frontières , ex Frontex, qui a pourtant fait la preuve de son échec. 

Si ça continue la France sera bientôt le dernier Etat à respecter le système- passoire Schengen.

Mais il ne faut pas désespérer , car selon un sondage IFOP, 2 français sur 3 sont opposés à Schengen, le souverainisme a donc de beaux jours devant lui  et le Front national aussi ! 



Aucun commentaire: