Nombre total de pages vues

Translate

Rechercher dans ce blog

jeudi 4 mai 2017

Débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron du 3 mai 2017 à 21 heures -

Éditorial de lucienne magalie pons

0 h 37 - 4 Mai 2017  - 


Une multitude de médias pressés  de donner une mauvaise impression  contre  notre candidate à la suite du débat du 3 mai 2017 qui s'est terminé tard dans la nuit,  se sont déjà précipités sur leurs sites  internet respectifs  et les réseaux sociaux en écrivant des articles et des messages  l'accusant d'intox et de fausses affirmations !

J'ai lu quelque articles et quelques message ce sont ces médias qui font de l'intox, ils ne sont pas en mesure de démentir ses propos et ce sont eux qui font précipitamment de l'intox contre elle en dénaturant les propos qu'elle a tenus pour la discréditer,  selon une vieille méthode ignoble  qui a déjà porté ses fruits par le passé contre son père et qu'il cherchent à utiliser contre elle maintenant.

Mais plus une  personne  sensée  ne leur accordera crédit  parce que depuis quelques temps la situation se renverse contre eux, on ne peut plus croire ces médias scandaleux. 

Ils reprennent le même système que Emmanuel  Macron a utilisé dans le débat,  lequel dans l'incapacité où il se trouvait de trouver  des arguments politique  valables  pour répondre à  Marine Le Pen sur le fond, a passé son temps à lui couper la parole pour   l'accuser de mentir " vous dites des mensonges ... c'est faux ... vous mentez ... non ce n'est pas vrai ..." répétait-il à longueur de temps comme un disque rayé actionné par un moulin à vent .

Sur le net un ou deux médias plus intelligents ont prévenu leurs lecteurs  qu'ils prenaient le temps de  la réflexion avant de se livrer à un décryptage de ce débat avant de donner leur opinion.

Je reparlerai des uns et des autres demain dans la matinée  dans un  prochain éditorial car moi aussi je veux revoir la vidéo de l'émission et réfléchir avant de vous livrer mon opinion. 

A plus tard et bonne nuit !

1 commentaire:

MEUNIER Michel a dit…

Bravo pour votre analyse sur le débat de l'entre deux tours et le décryptage de M. MACRON et de sa politique, entre autres, du déni.

Les collusions dénoncées par Mme. LE PEN contre M. MACRON durant son ministère ont d'ailleurs été évoquées par un journal mensuel français d'information et d'opinion de grande notoriété mais elles n'ont pas été diffusées par les médias audiovisuels.

M. BAYROU, avant son ralliement, s'était interrogé sur BFMTV en 2016 "Posez-vous la question : pourquoi ces heures et ces heures de télévision en direct ? Pourquoi ces couvertures de magazines, pourquoi ces pages et ces pages autour de photographies et d'histoires assez vides ?" ..."il y a là une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentant plus d'avoir le pouvoir économique"...

Alors qu'en cette période électorale, force était et demeure toujours de constater que pour faire vendre la presse, ou peut-être aussi par intérêts croisés, que les quotidiens ont participé au matraquage médiatique pour assurer le succès du candidat en influençant les électeurs hésitants qui, par esprit grégaire seraient portés à se rallier au candidats apparaissant comme ayant le plus de chances de triompher, comment M. MACRON aurait pu t-il se désavouer sans se faire des ennemis des ses propres affidés sinon qu'en achoppant les algarades par le simple rejet en bloc des affirmations ce qui le dispensait d'explications envers les auditeurs du popolominuto.

Enfin, si aujourd'hui M. MACRON nie les réalités de ses actes ou paroles, nous sommes en droit de ne nous poser la question, ne s'inscrira t-il pas en faux ou n'utilisera t-il pas la palinodie lorsqu'il sera l'heure pour lui d'appliquer son programme et ses réformes sur lesquels il s'était engagés?