Nombre total de pages vues

Translate

Rechercher dans ce blog

lundi 3 avril 2017

CRISE GUYANNAISE - Echec des Négociaitons- Réunion ministérielle ce Lundi à Matignon sur la situation en Guyane ( info - revue de presse )

Éditorial de lucienne magalie pons

Pour information : 

GUYANE   :  Après l'échec des négociations pour trouver une issue au mouvement social qui bloque depuis deux semaines le département d'outre-mer, Ericka Bareigts , ministre des Outre-mer  et  Mathias Felk  ministre de l'intérieur qui étaient partis  mercredi à Cayenne  pour trouver une issue à la crise Guyannaise,  sont rentrés à Paris sans résultat positif.


Le collectif "Pou La Gwiyann dékolé", qui regroupe l'ensemble des mouvements protestataires, a exigé dimanche 2,5 milliards d'euros "tout de suite" pour le développement du territoire.

 Ce collectif  a refusé le  plan d'urgence proposé par le gouvernement de plus d'un milliard d'euros, notamment pour l’éducation, la sécurité, la santé ou la commande publique et réclame "un statut particulier pour la Guyane " 

Après l'échec des négociations, le  Premier ministre Bernard Cazeneuve présidera  ce lundi 3 avril  après-midi  à 16 h 30 à Matignon  une réunion ministérielle sur la situation en Guyane.
Matignon dans un communiqué à l'AFP a annoncé que la  réunion, programmée à 16 h 30 à Matignon, doit  rassembler les deux ministres de retour de mission en Guyane, Ericka Bareigts (Outre-mer), qui a quitté Cayenne dimanche soir, et Mathias Fekl (Intérieur) 

Selon le Cabinet du premier Ministre , 7  autres membres du gouvernement doivent également y participer, selon le cabinet du Premier ministre: Najat Vallaud-Belkacem (Education), Marisol Touraine (Affaires sociales et Santé), Jean-Jacques Urvoas (Justice), Jean-Michel Baylet (Aménagement du territoire), Stéphane Le Foll (Agriculture), Patrick Kanner (Ville) ainsi que le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert.
oo0oo

 Rappel résumé de la Crise Guyanaise qui oppose la Guyane et le gouvernement : 


Rappelons que voici plus d'une dizaine de jours que le Gouvernement tente de dénouer une  crise sociale de  grande ampleur en Guyane.

Au début du conflit  les médias parlaient  d' "un mouvement de contestation sociale" en Guyane, mais c'est bien plus que cela  .. c'est une crise financière, économique et sociale, politique et  profonde, en effet  les revendications  portent aussi sur des retards structurels   qui sont restés ignorés à Paris,  et  qui se sont accumulées depuis des décennies provoquant l'appauvrissement des communes.

Le Gouvernement a traîné  maladroitement des pieds au début en pensant que des rencontres entre une délégation interministérielle  parviendrait à négocier avec les responsables des  mouvements de contestation sociale ce qui n'a pas été accepté par une partie d'entre eux, dès l'arrivée de cette délégation jeudi passé  quasiment personne n'a voulu s’entretenir avec elle , la rue , les patrons et 13 des 22 maires du territoire exigeaient  la venue d’un ministre   pour lui   présenter leurs revendications et propositions et les négocier  en direct avec  le Gouvernement.



Le Lundi matin 27 mars la Guyane était  paralysée depuis le matin alors qu’une grève générale illimitée avait  été votée par 37 collectifs de travailleurs. Les vols Paris-Cayenne avaient  été annulés par Air France dimanche et  lundi , les médias rapportaient  que les Guyanais exigeaient d’être « enfin entendus » par le Gouvernement.

Rappelons qu’ils avaient refusé  de dialoguer avec la délégation interministérielle composée de hauts fonctionnaires qui étaient  depuis samedi 25 mars en Guyane et avaient demandé la venue de Bernard Cazeneuve sur le territoire.

Prenant enfin conscience du durcissement de la situation, le Premier Ministre Bernard Cazeneuve s’ exprimait le  lundi 27 mars à  midi sur la situation en Guyane.

 Au cours de son intervention , le premier ministre appelait au calme et indiquait qu’il souhaitait  envoyer une délégation ministérielle dans les plus brefs délais, en confirmant   qu’une délégation de ministres se rendrait  sur place « avant la fin de la semaine », « si toutefois les conditions du respect  de l’ordre républicain sont réunies », a-t-il insisté .
.
Bernard Cazeneuve confirmait également l’intention du gouvernement de signer un « pacte d’avenir » dans « les meilleurs délais », promis par François Hollande au début de son mandat.

De son côté le Président François Hollande  s’exprimait devant la presse  ce même lundi 27 mars de Singapour où il se trouvait .. à l’issue d’une rencontre avec la communauté française,  en soulignant dans son intervention  que  « la première priorité » pour la Guyane était « la lutte contre l’insécurité … le renforcement des moyens .. », notant que certains moyens « ont été déployés », et que « d’autres vont arriver »  …

Vous conviendrez que c’était une façon très maladroite du Premier Ministre  s’adresser aux Guyanais  en indiquant l’arrivée d’une délégation ministérielle en prévenant   « si toutefois les conditions du  respect de l’ordre républicain  sont réunies » et que le Président François Hollande lui aussi n’a pas fait mieux en en insistant sur les conditions de sécurité, les moyens déployées et leur renforcement ,  alors que les Guyanais afin  d’ « enfin entendus »  sur leurs revendications économiques et sociales directement par le Gouvernement,  venaient de  se résoudre à voter une grève générale illimitée.

C'est finalement Ericka Bareigts , ministre des Outre-mer  et  Mathias Felk  ministre de l'intérieur qui sont partis  le  mercredi 29 mars à Cayenne  pour trouver une issue à la crise Guyanaise.
  

Pour bien comprendre le sentiment d'abandon  et de non-développement que ressentent les Guyanais,  plusieurs  causes  remontent à la surface , notamment dans un article de "franceinfo: ",  il est souligné que près de 90 % des terres en Guyane sont la propriété de l'État, qui ne paye aucune taxe foncière et que par conséquent  les communes ne reçoivent rien. Dans ce même article  Françoise Vergès  politologue spécialiste des  Outre-Mer interviewée, estime  que le plan d'urgence d'un milliard d'euros que le gouvernement propose  pour mettre fin à la contestation sociale n'est pas à la hauteur des retards structurels  et des problèmes qui y sont liés. 


 Vous retrouverez en tête de notre Revue de presse   cet article de franceinfo  ( en lien 1) dans lequel sont aussi  notamment abordés:

*  les insuffisances  en matière d'éducation,il manquerait une centaine d'école...

*   les incohérences en matière  économique, il est rapporté qu'il est absurde que  90 %  des produits arrivent toujours de la France Hexagonale .... .

* il est souligné " La Guyane est située entre le Brésil et le Suriname , ce n'est pas à côté du Limousin !"

* il est rappelé qu'il " faut penser la question du développement linguistique de la Guyane linguistique de la Guyane dans les Caraïbes, en Amérique du Sud" 


* enfin il est  souligné   "  Les règles européennes appliquées là-bas sont pensées par des experts pour l'Europe. Or la Guyane n'est pas en Europe au sens géographique du terme.

 REVUE DE PRESSE :
 Lien 1 :

Crise en Guyane : "La réponse simplement financière ne suffira pas"

www.francetvinfo.fr › Eco / Conso › Crise en Guyane
Il y a 20 heures - Pour la politologue spécialiste des Outre-mer Françoise Vergès, la réponse à la contestation sociale en Guyane ne peut pas seulement être ...

__________//



---------------------------//
Le Monde
 - ‎il y a 1 heure‎
Le collectif de mobilisation pour la Guyane exige 2,5 milliards d'euros en plus des mesures d'urgence proposées.

 Ericka Bareigts rentre à Paris sans accord. LE MONDE | 03.04.2017 à 02h15 •  
Mis à jour le 03.04.2017 à 05h18 | Par Patrick Roger (Cayenne, ...
Franceinfo
 - ‎il y a 11 minutes‎
Europe1
 - ‎il y a 26 minutes‎
Le Républicain Lorrain
 - ‎il y a 1 heure‎
FranceAntilles.fr Martinique
 - ‎il y a 2 heures‎
Yahoo Actualités
 - ‎il y a 3 heures‎
Afficher les articles récemment masqués
Articles de fond
Le Parisien
 - ‎il y a 6 heures‎
Des milliers de manifestants étaient toujours massés devant la préfecture de Cayenne à 18 heures
 (23 heures à Paris) dans l'attente de la fin des pourparlers. Capture d'écran/Vidéo Facebook Guyane 1ere
. PolitiqueGuyaneArianemouvement social ...
La Voix du Nord
 - ‎il y a 3 heures‎
Le collectif de Guyanais a opposé dimanche une fin de non recevoir à l'offre du gouvernement de plus
d'un milliard d'euros pour trouver une issue au mouvement social, exigeant 2,5 milliards d'euros "tout de suite".
 "Nous exigeons 2,5 milliards d'euros ...
20minutes.fr
 - ‎il y a 10 heures‎
20 Minutes avec AFP. Publié le 02.04.2017 à 19:24; Mis à jour le 02.04.2017 à 21:47.
Un pas de plus vers un accord ? La ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a transmis dimanche
 après-midi à un collectif de Guyanais ses dernières propositions visant à ...
Le Figaro
 - ‎31 mars 2017‎
LE SCAN POLITIQUE - Ericka Bareigts a présenté jeudi ses « excuses au peuple guyanais »
. Or selon
 la Constitution française, la France est une République indivisible et il n'y a qu'un seul peuple, 
le peuple français.
 «Toutes mes excuses au peuple ...
Franceinfo
 - ‎il y a 18 heures‎
Pour la politologue spécialiste des Outre-mer Françoise Vergès, la réponse à la contestation sociale en Guyane

ne peut pas seulement être financière. Elle estime que la prise de conscience de la population
 est "plus profonde". Des manifestants défilent ...
Zone géographique : Martinique
FranceAntilles.fr Martinique
 - ‎il y a 2 heures‎
Le collectif a fait savoir ce dimanche soir qu'il refusait les propositions des ministres. ... les besoins immédiats
 se chiffrent à 2,5 milliards d'euros, au lieu du 1,085 milliard proposé par l'État. A l'issue de quatre heures de ...
Éditorial
Capital.fr
 - ‎il y a 12 heures‎
La situation reste bloquée en Guyane malgré les engagements de 1 milliard d'euros annoncés par le gouvernement. Pas de sortie de crise. Les discussions étaient suspendues dimanche matin en Guyane, où le collectif portant la mobilisation sociale ...
La Croix
 - ‎il y a 13 heures‎
Dimanche 2 avril, les discussions entre le gouvernement et le collectif protestataire ont achoppé, notamment,
sur la revendication d'un statut particulier pour le territoire. Explication en trois questions.
 Le secrétaire général de l'UTG Davy Rimane à ..
Zone géographique : La Réunion
Témoignages.re
 - ‎31 mars 2017‎
4 milliards d'euros sur 10 ans pour la Guyane, c'est la promesse de l'État
pour calmer le mouvement social. À La Réunion, le taux de chômage est plu
s important et la population trois fois plus nombreuses, cela veut donc dire que Paris devra mettre sur ...
Zone géographique : Guyane française
FranceGuyane.fr
 - ‎il y a 11 heures‎
Les discussions ont repris, ce matin à la préfecture. Éricka Bareigts propose une sortie de crise,
avec notamment de possibles discussions sur l'évolution statutaire. Le collectif va se réunir pour étudie
r la proposition et compte revenir vers la ...
FranceGuyane.fr
 - ‎il y a 21 heures‎
Le collectif a suspendu les discussions, cette nuit un peu avant 3h30. Il dénonce
un chantage du gouvernement. Plusieurs ateliers ont signé des documents
mais, selon le collectif, qui dénonce un chantage d'Éricka Bareigts, aucun protocole d'accord ne ...

Le Monde - ‎il y a 1 heure‎
Le collectif de mobilisation pour la Guyane exige 2,5 milliards d'euros en plus des mesures d'urgence proposées. Ericka Bareigts rentre à Paris sans accord. LE MONDE | 03.04.2017 à 02h15 • Mis à jour le 03.04.2017 à 05h18 | 
www.leparisien.fr/.../guyane-a-peine-enclenchees-les-negociations-avec-les-deux-ministr...
Il y a 4 jours - La seconde a présenté «ses excuses» au peuple guyanais, après des ... La ministre de l'Outre-mer avait dans un premier temps refusé de ... plus tôt devant une délégation d'une cinquantaine de Guyanais que le ... pour les Guyanais d'avoir été obligés de «négocier pour discuteravec leur gouvernement».
www.lavoixdunord.fr/.../guyane-reprise-des-negociations-dans-une-ambiance-lourde
1.      
Il y a 4 jours - Des manifestants devant la préfecture à Cayenne, en Guyane, le 30 mars 2017 ... membre de la délégation d'une cinquantaine de Guyanais reçus par les deux ... les participants pour leur "pugnacité" mais a refusé de s'excuser. ... une ambiance électrique et sous une pluie battante,avec 1H30 de retard, ...
https://www.marianne.net/.../video-guyane-taubira-demande-aux-500-freres-d-enleve...
1.      
Il y a 6 jours - VIDEO - ​Guyane : Taubira demande aux "500 frères" d'enlever leurs ... contre l'insécurité, de négocier à l'avenir "à visage découvert". ... Après avoir refusé de dialoguer avec la délégationgouvernementale dépêchée sur ...
www.rtl.fr › Actu › Société et faits divers
1.      
Il y a 7 jours - Le collectif des 500 frères a notamment refusé de dialoguer avec la délégationgouvernementale, voulant s'entretenir uniquement avec le ...
www.europe1.fr › Accueil › société
1.      
Il y a 3 jours - "Madame la ministre de l'Outre-mer, le peuple guyanais vous ... membre de ladélégation d'une cinquantaine de Guyanais reçus par les deux ... pour les Guyanais d'avoir été obligés de "négocier pour discuter avec leur gouvernement". ... les participants pour leur "pugnacité" mais a refusé de s'excuser.
www.humanite.fr/guyane-les-negociation-achoppent-sur-le-lien-trop-vertical-avec-pa...
1.      
Il y a 1 jour - Guyane. Les négociation achoppent sur le lien trop "vertical" avec Paris ... des Outre-mer a ensuite rencontré cette même délégation pendant 9 ...
www.liberation.fr/.../guyane-la-crise-se-poursuit-malgre-la-volonte-du-gouvernement...
1.      
26 mars 2017 - Guyane : la crise se poursuit malgré la volonté du gouvernement «d'enclencher le dialogue» ... groupe qui veut négocier avec la mission interministérielle envoyée par le gouvernement et l'autre, plus extrémiste, qui refuse.».
www.20minutes.fr › Société
1.      
Il y a 7 jours - Bernard Cazeneuve s'est exprimé sur les manifestations en Guyane. ... Ils ont refusé de dialoguer avec la délégation interministérielle ...
www.lefigaro.fr › FIGARO VOX › Vox Societe
Il y a 7 jours - Les élus guyanais, venus en délégation avec les organisations ... L'obstination du gouvernement comme en 2009 à refuser d'ouvrir les ...




Aucun commentaire: