Nombre total de pages vues

Translate

Rechercher dans ce blog

jeudi 13 avril 2017

Alerte Info : tentative d'incendie dans la nuit de mercredi à Jeudi du QG de campagne de Marine Le Pen

Éditorial de lucienne magalie pons


Les criminels sont à l'oeuvre !

Le rez-de-chaussée de l'immeuble accueillant le QG de campagne de Marine Le Pen à Paris a fait l'objet, dans la nuit de mercredi à jeudi, d'une tentative d'incendie ,  un tag "FN vs KLM" a été  constaté sur le mur de l'entrée

.D'après les médias les   pompiers sont intervenus vers 2h40 dans une agence d'assurances située au rez-de-chaussée du 262 rue du Faubourg Saint-Honoré, pour un feu "rapidement maîtrisé" qui a "dégradé une porte et un paillasson".

Un groupe  "Combattre la xénophobie" a contacté l'AFP pour revendiquer cette action. Il a par ailleurs promis que "cela allait continuer tous les jours jusqu'aux élections".

Dans l'extrait vidéo ci-dessous la commentatrice parle d'une tentative d'incendie sans gravité alors qu'il y a eu notamment  une porte endommagée et des vitres éclatées  et que dans ses revendications de cet incendie le porte parole du groupe incendiaire parle d 'avoir utilisé des  cocktail Molotov pour cette "partition", toujours selon la commentatrice !

 L'agence d'Assurance ne doit pas être du même avis en effet il s'agit d'une tentative d'incendie qui a en parti réussi a faire de nombreux dégat, on ne peut dire que c'est une tentative "sans gravité" et si les pompiers n'avait pas réussi à maîtriser l'incendie  assez rapidement tout l'immeuble aurait pu prendre feu.






Vous trouverez plus d'informations dans l'article ci-dessous, (plus bas ) dans lequel  il est rapporté que Marine Le Pen invitée de l'mission Les  4 vérités sur France 2 s'est exprimée sur la dégradation de ses locaux, nous citons  : "
 "Je ne sais strictement rien de ce qui s'est passé à mon QG. Il s'agit sans doute de l'œuvre d'un groupuscule d'extrême gauche, qui agit en toute impunité." ......"Ces groupuscules se sentent en toute impunité depuis mois. Ce sont ceux qui ont détruit des commerces, brulé des voitures au moment des manifestations, qui s'attaquent à la police", a-t-elle renchéri. "Je ne suis pas étonnée parce que le gouvernement de François Hollande les laisse faire depuis des mois alors que j'ai réclamé à plusieurs reprises [leur] dissolution", a poursuivi la présidente du FN.
Nous notons aussi dans le même article que Matthias Fekl a dénoncé sur RTL  "des actes inacceptables". "Le débat démocratique se traduira dans les urnes, c'est là que chacun doit faire ses choix. Nous sommes en lien avec l'équipe de la candidate du Front national, dès hier soir, et nous verrons s'il y a lieu, le cas échéant, en lien avec eux, de renforcer les dispositifs de sécurité", a-t-il affirmé.

Enfin dans le même article il est indiqué qu' " un groupe affirmant s'appeler "Combattre la xénophobie" a contacté l'AFP pour revendiquer cette action, menée selon lui à l'aide "de cocktails Molotov", à la mémoire d'un homme prénommé Loïc, "tabassé par des militants FN il y a dix ans". L'interlocuteur a également déclaré avoir mené une action similaire au siège du quotidien d'extrême droite Présent. "Ça va continuer tous les jours jusqu'aux élections", a ajouté l'interlocuteur, resté anonyme".

( fin de citation)

Voir l"article:
Le QG de campagne de Marine Le Pen cible d'une tentative d'incendie "d'origine criminelle"

Le Huffington Post · Il y a 4 heures











Aucun commentaire: