Translate

Nombre total de pages vues

Follow by Email

Rechercher dans ce blog

mardi 14 mars 2017

Mise en Examen de François Fillon sur plusieurs chefs d'accusation

Éditorial de lucienne magalie pons


 François Fillon a été mis en examen dans l'enquête  sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et de deux de ses enfants comme assistants pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

L'information a filtré par un Tweet du Canard Enchaîné :

Copié/collé : 
 @canardenchaine @canardenchaine
DEMAIN DANS "LE CANARD"
Fillon a été mis en examen dès le 14 mars au matin pour détournement de fonds publics, ABS, etc

3:09 PM - 14 Mar 2017
____________//


Les médias alertés par ce tweet  se sont renseignés auprès d'une "source judiciaire"  qui a répondu : "

« Je vous confirme que M. Fillon a été mis en examen pour ''détournements de fonds publics'', ''manquement aux obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique'', ''recel'' et "complicité d'abus de biens sociaux" », confirme notre source.
--------------------------------------
  oo0oo

L'audition a été avancée de 24 heures :

Selon des infromation de FranceInfo  c'est à la demande de François Fillon qu'il a été reçu par juges d'instruction 24 heures plus tôt.

 L'audition a été avancée pour qu'elle se déroule dans des conditions de sérénité », a précisé son avocat, Maître Antonin Lévy.

De leur côté les médias soulignent que cette audience a été avancée de 24 heures pour éviter la présence des médias .
.
Finalement cette mise en examen qui se voulait discrète  a fait autant de bruit que si elle s’était déroulée mercredi  15 mars comme prévu …

oo0oo

Résumé de ce qu’il faut retenir :


François Fillon a été mis en examen pour l'ensemble des faits


Plusieurs chefs de mise en examen : François Fillon est mis en examen pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Chargés d'instruire l'enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse Penelope Fillon , les trois juges d'instruction Serge Tournaire, Aude Buresi et Stéphanie Tacheau ont  mis en examen  François Fillon pour l'ensemble des faits dont ils sont saisis.

 Ils ont estimé qu'il y avait des indices « graves » ou « concordants » l’ impliquant pour ces faits:

-        Complicité d’abus de biens sociaux

-        Détournements de fonds publics

-   Manquement aux obligations vis-à-vis de HATVP ( Haute autorité pour la    transparence de la vie publique )

 Le chef de "trafic d'influence " n'a pas été retenu lors de la mise en examen du candidat à la présidentielle.

Les médias rapportent que les juges d’instruction  « ont donc estimés qu’il existe des « indices graves et concordants »,   le concernant « dans le dossier »


Madame Penelope Fillon est convoquée par la justice en vue de sa mise en examen (éventuelle) pour le 28 mars.

 oo0oo

.François Fillon a refusé de répondre aux juges mais leur a lu une déclaration  :

 François Fillon a redit que l'emploi de sa femme n'était "pas fictif", selon la déclaration publiée par Le Figaro et BFMTV.

copié/collé :

" Mesdames les Juges,
" Monsieur le Juge,
" Il est de mon devoir de répondre à la convocation que vous m'avez adressée. Quels que puissent être mes désaccords sur la méthode qui a présidé à la détermination de la date de cet interrogatoire, le respect dû à l'autorité judiciaire s'impose à chacun d'entre nous.
" Il est également de mon devoir de venir aujourd'hui devant vous afin de vous affirmer : oui, j'ai employé mon épouse et la réalité de son travail est indéniable.
" Cette réalité a été confirmée dans le détail par plusieurs personnes qui ont travaillé à ses côtés durant de nombreuses années.
" Il est faux de prétendre que tout le monde ignorait que mon épouse était collaboratrice parlementaire. Plusieurs témoins vous confirment la réalité de ce travail, qui correspond en tous points aux déclarations de mon épouse devant les enquêteurs. Il est tout aussi faux de prétendre que son emploi à la Revue des Deux Mondes n'avait aucune réalité. La seule personne qui l'affirmait a été contredite. En définitive, depuis l'origine, la charge de la preuve a été renversée, me mettant dans l'obligation, contrairement à la règle, de démontrer mon innocence, c'est à dire l'effectivité du travail de mon épouse, quelles qu'en aient été les formes.
" Pendant toutes ces années, mon épouse a travaillé à mes côtés et aux côtés de mon suppléant pour assurer une parfaite continuité entre lui et moi.
" De la gestion de mon courrier en lien avec ma secrétaire, à la tenue de l'agenda, mon épouse était présente aux événements locaux, aux inaugurations, manifestations sportives et culturelles dans la Sarthe, aux remises de décorations, son travail a pris de nombreuses formes. Pour citer l'un des témoins entendu par les enquêteurs, "sa force c'était d'être un relais au quotidien accessible et direct à tout moment".
" Nous avons versé de nombreux messages électroniques qui prouvent la réalité du travail réalisé et confirment point par point ce que mon épouse déclarait aux enquêteurs lors de son audition.
" Nous avons versé la preuve des réunions auxquelles elle assistait, sa présence indéniable et fondamentale à mes côtés dans l'exercice de ma vie d'élu et la conduite de mes activités politiques.
" Nous avons versé des attestations précises et circonstanciées.
" La réalité de ce travail est établie, l'emploi de mon épouse comme collaboratrice parlementaire n'était pas fictif et il n'appartient pas à l'autorité judiciaire de porter une appréciation sur la qualité ou la teneur de ce travail.
" Entendons-nous bien et dissipons tout malentendu. Les élus ne bénéficient pas d'une immunité absolue confinant à l'impunité dans l'emploi des ressources mises à leur disposition par le Parlement. Bien entendu, ce n'est pas le cas.
" Les mots, cependant, ont encore un sens. "Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution." L'article 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen a gravé dans le marbre la séparation des pouvoirs, fondement même de nos institutions, de la démocratie et donc de l'autorité judiciaire elle-même.
" Dès lors que l'emploi de mon épouse n'était pas fictif, ce que démontre le dossier, il n'est pas possible, sans violer cette séparation des pouvoirs, de porter un jugement sur le travail d'un parlementaire et la manière dont celui-ci s'organise avec ses collaborateurs parlementaires.
" Je vous renvoie à cet égard à la réponse faite par le Président de l'Assemblée Nationale aux enquêteurs le 13 février 2017. Interrogé par réquisition des enquêteurs sur les niveaux de rémunération des collaborateurs parlementaires bénéficiant d'un lien familial avec un élu, mon collègue Monsieur Claude Bartolone a refusé de répondre "au nom du principe de séparation des pouvoirs".
" Je ne demande ni dérogation, ni faveur, mais simplement le respect du Droit. Je m'inquiète d'ailleurs que vous n'ayez pas pris connaissance de deux notes sur les faits et sur le droit applicable que mon avocat avait déposées auprès du Procureur national financier et que celui-ci ne vous a pas transmises. Est-il conforme aux principes que de mener un interrogatoire dans de telles conditions ? J'ai le droit de me défendre sur toutes les preuves en possession de la justice, sur le fondement d'une analyse exhaustive des éléments saisis et sur un travail d'enquête complet. On ne lutte jamais à armes égales avec le soupçon.
" Vous avez décidé de me convoquer de façon précipitée pour des faits remontant pour certains à près de vingt ans. Vous savez que je consacre mes journées à faire campagne pour l'élection présidentielle qui aura lieu dans quarante jours. Je respecte les institutions judiciaires et la charge que la loi vous confie. J'attends d'être traité comme tous les citoyens de notre pays, sans précipitation et avec le seul souci que la justice soit rendue en toute impartialité. Le code de procédure m'offrait le choix de répondre à vos questions, de me taire ou de faire une déclaration. C'est le calendrier de cette procédure, en plein cœur de la campagne présidentielle, qui m'impose le choix de cette déclaration.
fin du copié/collé
_______
Dans sa déclaration François Fillon se place lui-même comme s'il était juge d'instruction contre ses juges .. et s'exonère de tous les soupçons qui pèse sur lui ... juge et partie ! et en plus il s'avise de leur donner  leur donne une leçon de droit constitutionnel ... on voit bien là la patte de ses avocats ,  il y a de quoi rire ... et ça n'a pas empêché qu'il soit mis en examen.
Pour le reste de la journée il est resté discret vis-à-vis des médias et s'est consacré comme si de rien n'était à des activités politiques, en pasant par son QG, puis  notamment en allant fair son speech  devant la Fédération nationale des chasseurs, et aussi  en passant un accord avec le responsable de l'UDI  pour montrer que le schmilblick politique avance . 
En effet François Fillon et Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, ont signé dans la journée leur accord d'alliance en vue de la présidentielle et des législatives. L'accord a été paraphé un peu plus d'une heure après que soit connue la mise en examen.
Les médias racontent que devant le  QG du candidat où la presse questionnait les arrivants, les centristes ont fait de discrètes entréeset n'ont   voulu faire de commentaires.

Autrement dit  après son audition par les juges d'instruction, François Fillon a  mis en scène  une journée de campagne relativement "classique". En fin de matinée, il est arrivé presque "détendu" à son QG, selon plusieurs médias, il s'est  s'est ensuite rendu à la Fédération des chasseurs. 
Une fois la mise en examen rendue publique, le mot d'ordre  relayé par de son équipe de campagne était clair : banaliser l’événement et surtout occuper le terrain.
D'après les médias il devrait s'exprimer demain : la manœuvre est prévisible visible, il va d'abord voir les réactions des politiques de  l'opposition politique et des médias  avant de s'exprimer, pour critiquer les autres et ne pas s'étendre sur son cas.  
Réactions de quelques proches et soutiens "inconditionnels" de François Fillon :

Les proches et soutiens de François Fillon continuent à jouer le « non évènement », la » banalisation »  de cet évènement judiciaire,  et la « victimisation » de leur candidat :

Luc Chatel, porte-parole de François Fillon, député LR de Haute-Marne,  a minimisé la mise en examen sur  RTL. "C'est une surprise pour personne. Il est mis en examen, voilà... Le choc a déjà été amorti", estime le député LR de Haute-Marne. "Les Français sont dans une phase où ils ont envie que la campagne commence. ... Seuls les Français jugeront le 23 avril prochain" a-t-il pronostiqué ...  

-        Dans la même ligne de banalasition,  Philippe Gosselin le député LR de la Manche a estimé sur BFMTV « qu’il n’y a rien là d’une condamnation »  et que « tout le monde savait que cette mise en examen serait là »

-        Gérard Larcher , Président du Sénat  qui a reçu l’annonce de cette mise en examen alors qu'il se trouvait avec François Fillon devant la Fédération nationale des Chasseurs,  ,a évacué cette information en plaisantant stupidement , « il a été mis en examen par les chasseurs et c’est plutôt réussi » a-t-il dit, rien n’a filtré sinon par allusion de la part de François Fillon  qui s’est  dit victime d'une "chasse à l'homme", en ironisant,  dans un discours  d’environ un quart d’heure,   sur "les vrais chasseurs" dans une campagne où les "balles volent bas" alors que n'avait pas encore été rendue publique sa mise en examen.

-     Eric Woerth confirme son soutien et son amitié dans un tweet en évoquant des « moments humainement difficiles » : «  Soutien et amicale pensée pour@François Fillon en ces moments humainement difficiles. Le combat pour gagner continue ! #Fillon 2017 ».

D'autres perroquets vont même jusqu'à parler de complot en protestant " il ne faut pas que l'on vole aux français l'alternance" disent-ils ..



Nous ne les citons pas tous,  nous ferons un éditorial demain pour relever leurs décarations , mais vous retrouverez déjà  leurs réactions en Revue de presse plus bas.

oo0oo

De l’autre côté de la part des politiques qui ne sont pas impliqués dans le soutien du candidat François Fillon,  nous avons relevé des réactions critiques et plus objectives, pour écouter nous en citerons deux ; 

 Robert Ménard  constate :

#François Fillon mis en examen . Sa fin de campagne va être un vrai chemin de croix#FillonGate"

 Marine Le Pen, candidate du Front national, estime que "les Français se sont fait leur opinion" sur François Fillon qu'elle qualifie "d'homme d'argent", dans une interview à RFI. "Il y a manifestement un sujet d'enrichissement personnel autour de cette affaire, chaque révélation démontre que François Fillon est un homme d'argent qui a mis à contribution peut-être sa femme, peut-être ses enfants, pour enrichir son foyer", a-t-elle déclaré.


Fillon mis en examen, c'est une mise en examen de conscience pour lui, et tout un système délabré ! pic.twitter.com/nGYEaFPXVr

 Nicolas Dupont Aignan, candidat à la présidentielle, a déclaré sur France Info : "Nous vivons une présidentielle hors du commun. Jamais la justice n'a été aussi réactive, il faut le reconnaître, mais jamais non plus on avait vu autant de candidats lui donner prise à ce point". 

note: Là  encore nous en citerons d'autres dans un éditorial demain.


  oo0oo

Pour moi qui n’ai jamais cru au programme ni aux valeurs de Monsieur François Fillon aussi bien qu' à ses prétendus  valeurs politiques illustrées par un programme d'austérité  qu’à ses prétendues  valeurs morales et qualités  personnelles ,  je considère qu’il est cuit et  j’espère qu’il n’osera pas encore nous sortir des provocations du genre  .. "Et Alors ?, s’il venait à évoquer sa mise en examen !

Rappelons que le 26 Janvier , (sur TF1) François Fillon avait annoncé qu’il renoncerait à se présenter à l’élection présidentielle 2017 s’il était mis en examen avant de revenir sur sa parole le 1er mars lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il se plaçait en victime d’un « assassinat politique ».

Un homme qui manque à sa parole pour moi est un homme fini !

REVUE DE PRESSE :

Challenges.fr - ‎il y a 2 heures‎
Le candidat de la droite à la présidentielle a été mis en examen ce mardi 14 mars pour détournements de fonds publics et recel d'abus de biens sociaux. 1 réactions. Fillon mis en examen. François Fillon a été mis en examen le 14 mars, avec 24 heures

La Croix - ‎il y a 2 heures‎
Le candidat de la droite à la présidentielle François Fillon a été mis en examen mardi dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et ses enfants comme assistants parlementaires, a annoncé à l'AFP son avocat. La mise en examen, ...
RTL info - ‎il y a 3 heures‎
François Fillon a été mis en examen mardi, avec 24 heures d'avance sur la date prévue, notamment pour détournement de fonds publics et recel d'abus de biens sociaux, dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et ses enfants comme ...


Franceinfo - ‎il y a 50 minutes‎
Le candidat de la droite à la présidentielle a été mis en examen, mardi, dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et de deux de ses enfants comme assistants parlementaires. François Fillon, le 13 mars 2017  à Paris.  ...
BFMTV.COM - ‎il y a 59 minutes‎
BFMTV s'est procuré la déclaration lue par François Fillon aux juges d'instruction qui l'ont mis en examen dans l'affaire des emplois fictifs présumés de son épouse et de deux de ses enfants ce mardi. Le candidat à la présidentielle n'a en revanche pas ...
L'Express - ‎il y a 27 minutes‎
Paris - Les emplois de Penelope Fillon à l'Assemblée et à La Revue des deux mondes, le travail de ses enfants au Sénat, les activités de sa société 2F, un prêt non déclaré: les volets de l'enquête qui a connu une nouvelle étape mardi avec la mise en ...
RTL.fr - ‎il y a 14 minutes‎
ÉCLAIRAGE - Le candidat a été mis en examen, après les révélations du "Canard Enchaîné" sur des soupçons d'emplois fictifs concernant son épouse. François Fillon, le 4 mars 2017 Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP. MariePierreHaddad75 ...
Europe1 - ‎il y a 1 heure‎
Que change la mise en examen du candidat Fillon ? François Fillon a été mis en examen un jour plus tôt que prévu, mardi. @ AFP. Partagez sur : Mis en examen, le candidat LR peut désormais contester une procédure qu'il critique depuis plusieurs ...
20minutes.fr - ‎il y a 1 heure‎
T.L.G.. Publié le 14.03.2017 à 17:27; Mis à jour le 14.03.2017 à 17:27. C'est une première dans l'histoire de la Ve République. A un peu plus d'un mois du premier tour, l'un des candidats à la présidentielle est mis en cause par la justice pour ...
La Croix - ‎il y a 1 heure‎
Le vainqueur de la primaire ouverte organisée par Les Républicains a été mis en examen mardi 14 mars pour détournement de fonds publics, recel d'abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives. François Fillon, le 21 février 2017 au ...
Capital.fr - ‎il y a 8 heures‎
François Fillon a été mis en examen ce mardi matin alors que son audition ne devait avoir lieu que le lendemain. Remontez le fil des événements. [Mis à jour le 14 mars à 15h51] L'audition de François Fillon en vue d'une mise en examen ne devait avoir ...
La Croix - ‎il y a 43 minutes‎
François Fillon avait annoncé le 1er mars qu'il était convoqué par les juges d'instruction le mercredi 15 mars pour mise en examen. Finalement, le rendez-vous a eu lieu 24 heures plus tôt. Le candidat et les magistrats auront ainsi réussi à se mettre d ...
l'avenir.net - ‎il y a 2 heures‎
L'AFP confirme que François Fillon a été mis en examen ce mardi dans le cadre des affaires d'emplois fictifs. Le candidat de la droite du centre est mis en examen dans le cadre de soupçons d'emplois fictifs de membres de sa famille au Parlement français.

Citée à de nombreuses reprises

leJDD.fr - ‎11 mars 2017‎
ENQUÊTE - Depuis 2012, 35.500 euros de vêtements auraient été réglés en liquide pour le compte de François Fillon à la boutique Arnys. Le 20 février, deux costumes ont été payés en chèque par un ami généreux, pour un montant de 13 000 euros "à la ...

Aucun commentaire: